VOUS POUVEZ NOUS JOINDRE PAR E-MAIL EN TÉLÉPHONE

NL

NOS ACTUALITÉS

JBR déploie ses ailes en Belgique

24 décembre 2019

Consultancy.nl en conversation avec Rik van Meirhaeghe et Ronald van Rijn.

 

JBR s'étend en Belgique. L'agence s'est associée à Rik van Meirhaeghe, qui dirige le nouveau bureau belge. Consultancy.nl s'est entretenu avec M. Van Meirhaeghe et l'associé directeur Ronald van Rijn au sujet de cette collaboration. "Rik disposait déjà d'une équipe mature et avait accès aux marchés belge et néerlandais", explique M. Van Rijn. "Cela nous permet de prendre tout de suite un bon départ". 

La société ZeistJBRse concentre sur la stratégie, la finance d'entreprise et la restructuration. Le cabinet sert des clients dans divers secteurs, avec une présence particulièrement forte dans les secteurs de l'énergie, du maritime et de l'offshore. L'associé gérant Ronald van Rijn explique que cela a joué un rôle important dans la décision d'entrer sur le marché belge : "Notre orientation sectorielle signifie que vous devez regarder au-delà de vos propres frontières, sinon vous obtenez rapidement des intérêts conflictuels."

JBR travaille avec un réseau international de fusions et acquisitions - Global M&A Partners - mais dans celui-ci, la Belgique était devenue vacante. "Nous pourrions alors commencer à chercher un nouveau partenaire, ou le faire nous-mêmes", dit M. Van Rijn. "Nous avons choisi la seconde solution. La Belgique est un marché intéressant pour nous. D'une part, parce que de par notre expertise maritime et offshore, le port d'Anvers offre de nombreuses opportunités, et d'autre part, parce qu'un certain nombre d'acteurs internationaux de l'énergie et de l'installation actifs aux Pays-Bas sont plus ou moins gérés depuis la Belgique ou la France."

 

Les deux côtés de la table

 

Dans la recherche de la bonne personne pour façonner l'expansion belge, Van Rijn a rapidement trouvé Rik van Meirhaeghe. "Nous nous sommes rencontrés par l'intermédiaire de l'OHM", explique M. Van Rijn. "Il s'agissait de la société d'installation d'une entreprise de réseau pour laquelle nous avions le mandat de vente. La vente a finalement échoué, mais nous nous sommes retrouvés lors du processus d'acquisition de Ziut."

"Dans les deux cas, nous étions des deux côtés de la table des négociations", ajoute M. Van Meirhaeghe. "Ronald représentait les parties vendeuses et je travaillais en tant que responsable des fusions et acquisitions chez la partie acheteuse, la société d'installation SPIE. Pour l'acquisition de Ziut - une coentreprise d'Enexis et d'Alliander spécialisée dans l'éclairage public - nous nous sommes assis en face l'un de l'autre pendant près d'un an, avec pour résultat final le rachat de l'entreprise par SPIE - et bien sûr, Ronald et moi avons appris à bien nous connaître. J'ai vraiment apprécié le professionnalisme avec lequel JBR a mené à bien le processus. Nous nous sommes ensuite rencontrés à plusieurs reprises et nous avons senti que nous pouvions développer quelque chose ensemble."

"Au cours de ses années chez SPIE, Rik a acquis une grande expérience dans le domaine de l'énergie et des techniques d'installation. Il entretient également de bonnes relations avec le secteur maritime", ajoute M. Van Rijn. "Il a réalisé pas moins de 25 acquisitions aux Pays-Bas pour le compte de SPIE, il connaît donc très bien le marché néerlandais. Avec l'arrivée de son équipe, notre organisation est idéalement placée pour les entreprises belges qui veulent aller aux Pays-Bas et les entreprises néerlandaises qui veulent aller en Belgique. Ensemble, nous savons comment bien gérer ces différences culturelles. Rik peut également travailler dans le domaine de la langue et de la culture en tant que passerelle vers la France et l'Allemagne. Il y a deux ans, il a créé sa propre agence TYD et il emmène désormais toute son équipe sur JBR. Un duo idéal pour réaliser nos ambitions belges.

Les premiers mois de coopération sont prometteurs, déclare M. Van Meirhaeghe : "Un certain nombre de clients de JBRont déjà élargi leurs missions vers la Belgique, vers notre équipe. Une grande société d'installation néerlandaise nous a immédiatement déployés sur un certain nombre de dossiers de fusion et d'acquisition, sur la base de notre connaissance du secteur. Nous conseillons le conseil d'administration sur des cas très concrets. Nous faisons des offres et essayons de conclure des accords. Nous sommes très bien accueillis. Je suis agréablement surpris par la rapidité avec laquelle cela s'est passé tout de suite."

"Avec l'ajout de l'équipe de Van Meirhaeghe, notre organisation est idéalement placée pour les entreprises belges qui veulent aller aux Pays-Bas et les entreprises néerlandaises qui veulent aller en Belgique."

 

De la fragmentation à l'unité

 

La connaissance de Van Meirhaeghe du marché belge s'avère également très appréciée. "Le marché belge est très différent du marché néerlandais", explique M. Van Rijn. "Vous n'avez pas d'entreprise de taille moyenne là-bas, par exemple. Parce que tout est organisé de façon si régionale, c'est soit très petit, soit très grand. En Belgique, chaque conversation commence par la question "D'où venez-vous ?". Et la réponse n'est jamais "Belgique" ou "Flandre", mais "environs d'Anvers", "Gand" ou "Limbourg belge". Cela m'a laissé perplexe pendant longtemps. Il est également difficile de gagner de l'argent. Il s'agit vraiment d'un marché de mise en réseau, de connaissance mutuelle - et nous pouvons vraiment utiliser Rik et son équipe pour cela aussi".

Dans le même temps, la vision à long terme de JBR repose sur le mouvement inverse, dans lequel les frontières sont de plus en plus floues. Dans le cadre des développements actuels de l'Europe et de l'internationalisation mondiale, nous avons tendance à penser davantage en termes de "Benelux" que de "Pays-Bas" ou de "Belgique"", explique M. Van Rijn. "C'est pourquoi nous prévoyons qu'à terme, le nouveau bureau ne se profilera pas comme belge, mais que tous nos bureaux se présenteront davantage comme une unité, comme un seul bureau Benelux avec différents sites."

"Cela va dans le sens de ce que nous faisons déjà en réalité", ajoute M. Van Meirhaeghe en conclusion. "Les consultants néerlandais travaillent beaucoup en Belgique et les consultants belges beaucoup aux Pays-Bas. Cela ne fera qu'augmenter à l'avenir. En fait, nous sommes déjà en train de former une grande équipe ensemble."

 

JBR déploie ses ailes en Belgique

Source : Article paru dans consultancy.nl le 18 décembre 2019