VOUS POUVEZ NOUS JOINDRE PAR E-MAIL EN TÉLÉPHONE

NL

NOS ACTUALITÉS

PrivaZorg fait partie du réseau Fundis

1er octobre 2020

La fusion administrative entre Fundis et PrivaZorg est un fait après approbation par la NZa et l'ACM. Avec cette fusion, PrivaZorg devient une partie indépendante du réseau Fundis. JBR a guidé PrivaZorg dans la réorientation stratégique, la recherche de partenaires appropriés et les négociations de fusion avec Fundis.

Les clients de PrivaZorg conserveront leurs soins et leur fournisseur de soins. Les activités des centres de soutien encore indépendants ont été reprises par PrivaZorg à partir du 1er octobre 2020. À ce jour, il n'existe que des points d'appui "propres". À terme, les prestataires de soins de PrivaZorg profiteront des avantages de la coopération avec Fundis : moins de travail administratif et plus de contrôle sur la prestation des soins, conformément à leurs choix individuels.

Au bureau central d'Amersfoort, des dizaines d'emplois dans les services de soutien de PrivaZorg vont disparaître. En collaboration avec les syndicats et le comité d'entreprise, un plan social a été élaboré afin de guider les employés qui perdent leur emploi d'un poste à l'autre.

PrivaZorg fait partie du réseau Fundis 1

Contexte

PrivaZorg est une organisation de soins à domicile au caractère particulier, créée il y a 25 ans. L'organisation travaille principalement avec (1 300) prestataires de soins indépendants, tels que des infirmières (de district), des soignants et des aides à domicile. Depuis les centres d'assistance locaux situés dans le centre et le sud du pays, ils s'occupent de quelque 2 800 clients.

Après le départ, il y a quelque temps, du conseil de surveillance, de la direction et des administrateurs des fondations participatives, PrivaZorg a entrepris une réorientation stratégique.JBR Au cours du mois dernier, PrivaZorg a réalisé une analyse des scénarios possibles pour l'avenir de l'organisation. C'était nécessaire, car les problèmes étaient nombreux : baisse des recettes, frais généraux trop élevés et perte de confiance des assureurs maladie, des bureaux de soins et des municipalités.

Il y avait et il y a aussi une discussion avec les financiers des soins sur le déploiement des prestataires de soins indépendants. Les financiers des soins souhaitent que PrivaZorg emploie davantage de prestataires de soins, pour des raisons d'efficacité et de qualité.

En collaboration avec PrivaZorg, JBR a étudié trois scénarios : la survie indépendante, une fusion complète avec un partenaire national et la division de l'organisation en partenaires régionaux. Cette exploration a abouti au fait que PrivaZorg voulait étudier une fusion intégrale. JBR a réalisé cette étude de marché et, avec PrivaZorg, a mené des discussions avec des partenaires potentiels de fusion. Fundis est apparu comme le partenaire privilégié.

Par la suite, l'équipe de JBR - composée de Caspar van der Geest, Kees van Biert, Stijn Dijksterhuis et Marten Giersch - a soutenu PrivaZorg dans les discussions sur la fusion.

PrivaZorg fait partie du réseau Fundis 3

Unir les forces

PrivaZorg est désormais une partie indépendante du réseau Fundis. La fusion juridique aura lieu à la fin de l'année 2021. Selon Jeroen Collette, directeur intérimaire de Privazorg, le caractère particulier de PrivaZorg lui permet de "s'intégrer parfaitement à Fundis", un réseau de 22 organisations employant 4 500 personnes qui fournissent des soins à 12 000 personnes âgées vulnérables et malades chroniques.

Pour Fundis, la fusion se traduit par une augmentation substantielle de sa taille, ce qui lui confère une position solide dans le domaine des soins à domicile. L'établissement acquerra également une expérience de la collaboration avec les prestataires de soins indépendants. Selon Fundis, ils constituent un maillon important de la solution à la pénurie d'infirmières et de soignants. Fundis prévoit de faciliter davantage le travail indépendant dans les années à venir.

 

Source : consultancy.com